Critiques

 

'' Jean-Noël Le Junter apprécie la liberté que lui donne l'aquarelle, légère et pratique elle lui permet de peindre sur le motif dans la nature. De retour à l'atelier les aquarelles servent de base pour les tableaux à l'huile. [...]Jeux de lumières, couleurs morcelées, danse des corps, chatoiement des tissus, éclat d'une façade, stylisation des ombres, ses aplats de couleurs vives brossent avec efficacité les paysages et ports méditerranéens qui sont ses thèmes de prédilection avec les nus, les taureaux, les danseuses de Sévillane, les fleurs et les portraits.
                   G.D. (Midi Libre 15 mai 2013 )

"Une œuvre forte où la gamme chromatique et la volupté dominent. (…) Il est indifférent aux modes, son écriture picturale est profondément ancrée dans sa vision personnelle du motif et accompagne son œuvre d’un certain lyrisme poétique. (…) La vision de ses œuvres nous donne une approche semi-figurative en attestant un ensemble diversifié mais d’une grande qualité. Harmonie, sensation du moment, il rend à la nature ses formes fugitives extérieures mais concentre ses sensations personnelles dans une expression émotionnelle qui nous touche."

                                  Galerie Belartvita , Paris , Décembre 2012


'' […] Jean-Noël Le Junter privilégie les atmosphères et les grands aplats. Ses oeuvres sont à la fois lumineuses, colorées , figuratives mais fragmentées, telles des vitraux. Le peintre se situe pourtant au-delà de toute référence culturelle, indifférent aux modes.Très attaché au Languedoc-Roussillon il livre sa propre vérité de l'atmosphère d'un village ou d'un paysage, avec un style très personnel .'

 

                          Midi Libre, novembre 2012

'' Sur sa palette flamboyante il nous emporte pour des voyages lointains, des paysages paradisiaques, il met sa sensibilité à fleur de peau et le visiteur, conquis, ne peut qu'admirer longuement la nature dans toute sa splendeur, la mer, où le bleu le dispute au vert émeraude des profondeurs.''

                              La Depêche , août 2012

'' C'est une peinture forte, à la recherche de la lumière, passionnée. Elle va au delà du visible vers un invisible essentiel.''


     M.G. Catalogue du Salon National de Florensac (invité d'honneur), avril 2008

« Si on osait on comparerait la peinture de Jean-Noël Le Junter à celle de Cézanne. Ses tâches de couleur sont des notes de musique, des chants polyphoniques que l’on ' écoute ' avec les yeux.[…]Il jette sur la toile un fracas somptueux de couleurs morcelées qui jouent avec la lumière. »

                               Midi Libre décembre 2002


lejunter
1/03/ 2007